Cruels effets de l’infidélité

Victor Tremblay, Joseph V***
1853

Les vrais amis sont si rares, qu’on éprouve une certaine satisfaction à se rappeler ceux qui nous ont donné des marques d’un sincère attachement. Tel était celui dont nous allons parler, et que nous avons eu la douleur de voir mourir par suite d’un profond chagrin.
 
Joseph V***, fils d’un fabricant d’éventails d’Andeville, près de Méru, après avoir fait d’excellentes études au collège de Senlis, où il avait été placé en 1788 par les soins du digne et respectable évêque Mgr de Rocquelaure, prit goût pour l’art de l’imprimerie, et entra en 1794, en qualité d’apprenti compositeur, chez M. Tremblay, où bientôt il fit de rapides progrès. Il quitta Senlis en 1799.

EPUB
MOBI

Publicités

Contes des bords du Rhin

Erckmann-Chatrian
1862

Tout au bout du village de Dosenheim, en Alsace, à cinquante pas au-dessus du sentier sablonneux qui mène au bois, s’élève une jolie maisonnette entourée d’arbres fruitiers, la toiture plate chargée de grosses pierres, le pignon sur la vallée.

Quelques volées de pigeons tourbillonnent autour, des poules se promènent le long des haies, un coq se perche sur le petit mur de son jardin et sonne le réveil ou la retraite dans les échos du Falberg ; un escalier à rampe de bois, où pend la lessive, monte au premier étage, et deux rameaux de vigne grimpent à la façade et vont s’épanouir jusque sous le toit.

Si vous gravissez l’escalier, vous découvrez, au fond de la petite allée, la cuisine avec ses plats fleuronnés, ses soupières rebondies ; si vous ouvrez la porte à droite, vous entrez clans la grande salle aux vieux meubles de chêne, au plafond rayé de poutres brunes, à l’antique horloge de Nuremberg qui bat la cadence.

 

Myrtille

EPUB
MOBI

Lettre d’un électeur à son député

Erckmann-Chatrian
1873

Monsieur le député,

Je m’appelle Jacques Briot ; c’est moi qui tiens à ferme les biens de M. Novion, près de Passavant, et je suis un des trente-cinq mille six cent quarante-trois électeurs qui vous ont envoyé à Bordeaux, le 8 février 1871, pour arranger notre affaire avec Bismark.

C’était une vilaine affaire, surtout après l’occupation des forts de Paris par les Allemands, car ils pouvaient marcher alors sur toute la France, sans avoir rien à craindre derrière eux.

Nous avons pensé, dans ce temps-là, qu’il nous fallait des gens habiles et principalement d’honnêtes gens, car les coquins finissent toujours mal ; au lieu d’arranger les affaires, ils les embrouillent pour pêcher en eau trouble, et tôt ou tard on se repent de leur avoir accordé sa confiance.

EPUB
MOBI

Récits du golfe Juan

Juliette Lamber
1875

La villa s’appelle chalet des Myrtes. Elle est posée au milieu d’un bois de pins qui l’enveloppe sur trois côtés : derrière, à droite, à gauche. Devant la maison, à ses pieds, un beau jardin s’étale en prairie d’arbres. Une terrasse, fermée par des balustres blancs, tourne autour de la villa et lui donne une base élargie malgré les aspérités de la colline. Le chalet des Myrtes s’appuie sur la terrasse comme sur un socle et domine la mer presque à pic, tant le terrain s’abaisse brusquement jusqu’à l’un des golfes du littoral de Provence.

C’est le soir d’un jour de juillet 1870.

EPUB
MOBI

L’Alpe Homicide

Paul Hervieu
1886

Quand j’arrivai à Chamonix, la nuit avait depuis longtemps noirci la vallée.
 
Quelques lumières, en ville, indiquaient le seuil des pensions, le pont sur l’Arve et les quatre coins de la place qu’encombrait la compagnie des guides en quête de clients.
 
Ma monture se fraya un passage au milieu de ces groupes patients et taciturnes ; et je l’arrêtai à la porte de l’hôtel de l’Ours.
EPUB
MOBI