Isabelle de Castille. Grandeur et décadence de l’Espagne.

Baptiste Capefigue
1869

Dans la cathédrale de Grenade, splendide débris de l’art mauresque, près de l’autel de Santiago, se trouve la Capilla real (la chapelle royale). Sur un sarcophage de marbre de Carrare, blanc comme un linceul, don Ferdinand, roi d’Aragon et sa femme Isabelle, reine de Castille, sont couchés, la tête appuyée sur un riche coussin de velours ; Isabelle porte la couronne au front comme Blanche de Castille, la mère de saint Louis ; un riche manteau la couvre tout entière, deux lions de pierre sont couchés à ses pieds. On vous montre encore le sceptre d’Isabelle et l’épée du roi Ferdinand, marqués aux blasons de Castille et d’Aragon. Tout autour du tombeau sont les apôtres qui vous regardent de leurs yeux fixes et rongés par le temps. Ce tombeau fut commandé par Charles-Quint, le petit-fils d’Isabelle et de Ferdinand.

EPUB
MOBI

Publicités

L’Espagne et son avenir

Émile Bonnaud
1860
Lorsqu’après avoir étudié la situation actuelle de l’Espagne, on remonte un peu en arrière, on est frappé du changement qui s’est opéré en quelques années dans les conditions économiques de ce pays. Si l’on en excepte l’Écosse, il n’est pas une contrée en Europe qui fournisse une démonstration plus éclatante de ce principe : que la création et la mise en jeu des forces productives sont la seule garantie de prospérité durable et de richesse pour un grand peuple.
EPUB
MOBI

Séville et ses merveilles

Patrice Chauvierre
1882

Si, à l’exemple de Théophile Gautier et d’autres auteurs plus ou moins célèbres, j’écrivais un Voyage en Espagne, je ne manquerais pas de relater mes impressions diverses à la vue d’un pays qui m’a vivement captivé. Me proposant un but plus restreint, je ne m’arrêterai ni aux incidents de la route, ni à la description de toutes les villes qui se sont rencontrées sur mon passage. Il me tarde d’arriver en Andalousie et d’en contempler la merveilleuse capitale.
Depuis l’inauguration d’un train appelé le Rapide, par excellence, neuf heures seulement séparent Paris de Bordeaux ; les vingt-cinq minutes d’arrêt ne me permettent point d’aller visiter le beau pont de la Bastide et encore moins la cathédrale bâtie par les Anglais, l’église Saint-Michel, dont la tour renferme des corps momifiés, ou le jardin public, qui possède un superbe et rare magnolia ; il faut remonter en wagon.

EPUB
MOBI

Guide du Voyageur dans la province basque du Guipuzcoa

L. Capistou

1877

En écrivant ce Guide, je n’ai eu qu’un but : être utile.

Le public me pardonnera, en faveur de l’intention, les fautes ou les erreurs que j’ai pu commettre.

Ce travail n’est, du reste, qu’une compilation succincte ; et, en le déclarant, je m’empresse de payer un juste tribut aux auteurs basques anciens, ainsi qu’aux modernes, MM. Soraluce (Nicolas) et Manterola (José), dans les œuvres desquels j’ai fait de fréquents emprunts.

EPUB
MOBI

Cinq jours d’un parisien dans la Navarre espagnole

François Saint-Maur
1863

Je voudrais raconter fort simplement mes impressions sur une contrée voisine où je viens de passer quelques jours agréables. Je voudrais payer à ce beau pays et à ses habitants, la dette de reconnaissance que j’ai contractée à leur égard ; peut-être aussi ces quelques lignes ne paraîtront-elles pas absolument dépourvues de tout intérêt. Parler de la Navarre à des Béarnais, c’est aborder un sujet qui ne leur est pas étranger ; les relations des deux contrées ont été, jadis, si suivies, si intimes ; elles ont été unies par des intérêts si mêlés que l’on peut avoir quelque chance de se faire écouter en en disant un mot. Il ne s’agit ici, du reste, que d’une rapide et incomplète esquisse ; telle quelle, je la livre en toute humilité.
EPUB
MOBI