Berlioz intime

Edmond Hippeau
1883

Pour faire un livre, j’entends un bon livre, il faut avoir quelque chose à dire et savoir le dire : outre le lièvre, il faut l’assaisonnement, car le lièvre n’est pas tout dans le civet, au dire des gourmets. Berlioz, sa vie et ses œuvres, c’est assurément là un sujet intéressant. Mais pourquoi faire un livre sur Berlioz ? que dire sur l’homme et sur l’artiste et comment traiter la matière ? On peut écrire un roman, un récit historique, une étude littéraire ou artistique ; mais à quoi bon un volume de critique ou de philosophie de l’art, et pourquoi choisir Berlioz de préférence à tout autre ? Une notice biographique suffit pour connaître un artiste ; et quant à son œuvre, la critique n’est utile, semble-t-il, que si l’on peut se reporter aussitôt aux créations de son génie. La poésie, la littérature supportent aisément les études critiques, car les textes sont sous les yeux. Mais un musicien, auquel il faut l’exécution pour appeler sur ses compositions le jugement, peut-il être l’objet d’un travail de ce genre, surtout au moment où ses œuvres commencent à peine à être connues ? Telles sont les questions qui se présentent tout d’abord. J’y réponds.

EPUB
MOBI

Publicités

Hector Berlioz (1803-1869), son œuvre

Georges de Massougnes.
1919

On attend depuis plus de dix mois les Mémoires de Berlioz. Leur publication aurait dû être faite aussitôt après la mort de l’auteur ; telle était, du moins, sa volonté expresse. L’ouvrage est imprimé depuis plusieurs années et les exemplaires en sont déposés à la bibliothèque du Conservatoire. Quelle est donc la cause qui a pu nous en priver si longtemps ? Pour quiconque s’intéresse à l’art musical, pour quiconque, même, s’intéresse aux choses littéraires, ces Mémoires sont un événement d’une véritable importance ; nous attendons tous avec une sympathie plus ou moins vive, mais avec une égale curiosité, les pages assurément douloureuses où ce génie blessé a rapporté toutes les luttes de son existence, toutes les souffrances de son âme d’artiste. Elle était si vibrante, cette âme, si chaleureuse, si haute, que ses plaintes sauront émouvoir ceux-là même qui ont contribué à son martyre. L’esprit à la fois ironique et passionné de Berlioz, son style pittoresque lui ont donné, comme écrivain, un public qu’il ne recherchait pas et que, comme musicien, il n’a pas trouvé encore.

EPUB
MOBI

Mémoires d’un artiste

Charles Gounod.
1896

Les pages qu’on va lire sont un récit des événements qui ont le plus intéressé ma vie d’artiste, des impressions que j’en ai ressenties, de l’influence qu’ils ont pu exercer sur ma carrière, et des réflexions qu’ils m’ont suggérées. Sans m’abuser sur le degré d’intérêt qui peut s’attacher à mon individu, je crois que le récit exact et simple d’une existence d’artiste offre des enseignements utiles, qui, parfois, se cachent sous un fait ou sous un mot sans importance apparente, mais qui se rencontrent avec la disposition d’esprit ou le besoin du moment. Le fait le plus indifférent, le mot le moins prémédité est souvent une opportunité j’en ai fait l’expérience, et ce qui m’a été utile ou salutaire peut l’être à d’autres.

EPUB
MOBI