L’avocat Loubet

Eugène Labiche, Auguste Lefranc, Marc-Michel
1838

Nous allons avoir une belle fête, ce soir, maître Loubet ; c’est aujourd’hui la Saint-Jean… Je veux perdre mon nom, si les bourgeois de la bonne ville d’Aix ferment l’œil de la nuit. Le régiment du Royal-Comtois quitte la ville demain, et, pour lui faire ses adieux, la basoche doit se réunir en masse devant l’hôtel de monsieur le Premier Président… Ah ! l’affaire sera chaude… il se brûlera plus de poudre dans cette petite guerre que pour une bataille sérieuse. (Loubet ne répond pas. Nolis se lève et regarde sur la place par la fenêtre.) Ah !… voici déjà les basochiens qui occupent les degrés de l’hôtel de la Présidence… Il ne sera pas facile de les en déloger ; ils ont de formidables munitions en pétards et fusées… Y viendrez-vous faire un tour, maître Loubet ?

EPUB
MOBI

Publicités

L’Acrobate

Octave Feuillet
1873

JEANNE, seule sur un canapé, à droite ; elle rêve, la tête dans sa main.

(Se levant lentement avec indécision). Quelle folie ! (Elle s’approche de la cheminée et paraît encore hésiter.) Au fait, c’est un enfantillage… pas autre chose… (Elle prend sur la cheminée une allumette, se baisse vers le foyer, où il y a du feu, et allume ensuite trois ou quatre bougies des candélabres. — Pendant qu’elle s’occupe de ce travail, M. de Solis entre par la porte du fond.)

EPUB
MOBI

La Princesse de Bagdad

Alexandre Dumas Fils
1881

Quand vous vous êtes marié, vous savez dans quelles conditions, il y a sept ans, vous n’aviez plus que ce qui vous restait de la fortune de votre père, huit ou neuf cent mille francs environ. Vous avez fait des sommations légales à votre mère pour épouser Lionnette, — j’appelle votre femme Lionnette tout court parce que je l’ai vue naître, — et votre mère, même à l’heure de sa mort, ne vous a pas pardonné. Elle a avantagé votre cœur et, sur les six millions qu’elle avait, elle ne vous en a laissé que deux, dont la moitié a passé à payer les dettes que vous aviez déjà alors. Votre mère était une femme de tête…

EPUB
MOBI

Un Client sérieux

Georges Courteline
1897

En chambre du Conseil.

Fauteuils et chaises de reps vert bouteille. Hautes boiseries de chêne montant à mi-hauteur des murs, au-dessous d’un papier gros bleu où s’éparpillent des fleurs de lys.

Un feu de coke siffle dans l’âtre.

L’huissier seul, planté devant une glace, noue sur sa nuque le ruban de son rabat.
La porte s’ouvre.

LE SUBSTITUT, qui entre

Bonjour.

C’est un homme de trente-cinq à trente-huit ans, petit et blond. L’allure d’un foutriquet rageur et rancunier. D’ailleurs, la plus grande distinction. Pantalon et veston irréprochables. Des pieds de fillette, chaussés d’escarpins vernis. Un chapeau de soie où Narcisse trouverait à mirer son image.

EPUB
MOBI

L’Aventurière

Émile Augier
1848

MUCARADE, seul, devant une glace.

Les femmes ont raison : la toilette fait tout.
La mienne me paraît tout à fait de bon goût ;
Et je ne sache pas de galant dans Padoue
Contre qui je voudrais me troquer, je l’avoue.
Comment diable aujourd’hui travaillent les parents,
Qu’on ne rencontre plus de jolis jeunes gens,
Et que pour des gaillards de certaine encolure
Il faille encor chercher parmi la race mûre ?
Clorinde a de bons yeux, qui m’a choisi…

EPUB
MOBI