L’Aventurière

Émile Augier
1848

MUCARADE, seul, devant une glace.

Les femmes ont raison : la toilette fait tout.
La mienne me paraît tout à fait de bon goût ;
Et je ne sache pas de galant dans Padoue
Contre qui je voudrais me troquer, je l’avoue.
Comment diable aujourd’hui travaillent les parents,
Qu’on ne rencontre plus de jolis jeunes gens,
Et que pour des gaillards de certaine encolure
Il faille encor chercher parmi la race mûre ?
Clorinde a de bons yeux, qui m’a choisi…

EPUB
MOBI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s