Édith de Falsen

Ernest Legouvé
1840

Je me trouvais, il y a quelques années, chez un vieil ami de ma famille, dans un village des Pyrénées dont il était maire. Un soir après le souper, l’entretien tomba sur la poésie, les voyages ; et je lui parlai de mon désir de voir l’Allemagne et l’Orient.

— Pourquoi ce désir ? me répondit-il. Est-ce curiosité ou amour du mouvement, ou besoin d’instruction ?

— C’est tout cela ensemble, et aussi l’espoir de trouver sous un autre ciel des images nouvelles pour la poésie, et de découvrir dans des mœurs inconnues le sujet d’un livre qui puisse rester.

EPUB
MOBI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s